Accueil > Sport >

Championnat national de football 2017:Les clubs abandonnés à leur triste sort

A la veille du lancement du championnat national de football qui se déroule en ce moment, plusieurs observateurs avaient dénoncé la précipitation qui a caractérisé l’organisation de la compétition Ils avaient aussi prédit un déluge si on n’y prend garde. Justement, cela n’a pas raté. Aujourd’hui, presque tous les dirigeants de clubs sont asphyxiés.

A travers une pétition, ils avaient récemment saisi le Comité exécutif consensuel et transitoire de la Fédération béninoise de football (Fbf) pour manifester leur mécontentement. Ils ne comprennent pas le traitement qui leur est réservé alors que le partenaire de la Fbf sur le championnat, Lmcj Medias International, avait promis subventionner les clubs engagés dans la compétition. En fait, le partenaire n’a pu avoir de véritables sponsors pour le championnat. D’où la difficulté d’honorer sa promesse. Mais cette situation aurait pu être gérée autrement. En effet, une partie des fonds reçus de la Fifa pour le développement du football aurait pu être dégagée pour assister les clubs.

Les clubs méprisés

Lors d’une sortie médiatique, le président du Comité exécutif consensuel et transitoire de la Fbf a plutôt rejeté la revendication des clubs, estimant que la subvention n’est pas obligatoire. Sa réaction a été prise par les pétitionnaires comme un mépris à l’égard des clubs considérés dans toutes les grandes nations de football comme étant le socle du sport roi. Il préfère s’investir dans l’organisation des matchs amicaux des Ecureuils pour lesquels des sommes colossales sont dépensées au lieu d’investir dans la structuration des clubs et des centres de formation. Et pourtant, il est censé savoir qu’il faut bâtir dans la durée. « On ne peut construire un édifice par le toit… », confie un membre de l’actuel Comité exécutif ayant requis l’anonymat.

EAB

PLUS D'ARTICLES