Accueil > International >

Côte d’Ivoire :Rencontre entre Ouattara et Bédié sur fond de tensions politiques

Après plusieurs mois de rapports froids et difficiles, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara s’est rendu le 31 octobre en début de soirée à la résidence d’Abidjan Cocody-Ambassades de son allié politique Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), pour relancer la création du parti unifié, attendu depuis la présidentielle d’octobre 2015.

La rencontre entre les deux hommes était très attendue. Pour ce déplacement, Alassane Ouattara (Ado) a opté pour un accompagnement ultra-léger sans son entourage habituel. Exit, donc, Amadou Gon Coulibaly, le Premier ministre, FideleSarrassoro, le directeur de cabinet et consort. Seule Masséré Touré, la directrice de la communication de la présidence, était présente avec le chef de l’État ivoirien. Henri Konan Bédié (Hkb) n’avait réuni que son cabinet restreint.

Un tête-à-tête « fraternel »

Ado et Hkb, tous deux munis d’une pile de dossiers, se sont ensuite isolés pendant plus d’une heure. Un entretien inhabituellement long que Ouattara a justifié devant la presse par le fait que « l’année 2017 a été éprouvante pendant les premiers mois, avec les mutineries, les grèves et la baisse du prix du cacao. Tout cela a impacté la situation générale ». Selon des sources proches des deux hommes, le tête-à-tête fut « cordial, fraternel et constructif ».
À l’issue de l’entretien, Alassane Ouattara a réitéré la volonté des deux hommes de mettre en place le parti unifié. Ado a ainsi annoncé la création d’un « comité de haut niveau » qui travaillera sur « le manifeste » du parti, « les statuts et les étapes que nous devons franchir pour y arriver ».
« Cela nous paraît important. La Côte d’Ivoire est en paix, il faut qu’elle demeure en paix », a poursuivi le chef de l’État. Néanmoins, le chemin semble être encore long face à des réticences internes à chaque parti et à volet juridique compliqué. Alors que les relations entre les deux hommes ont été difficiles ces derniers mois, Alassane Ouattara a multiplié les marques d’attention à l’égard de son allié du Pdci, promettant « de reprendre de manière régulière ces contacts ».

jeuneafrique

PLUS D'ARTICLES