Accueil > Societe >

Direction nationale de la santé publique : Les hémodialysés de « Longue vie » mécontents

Les hémodialysés du centre « Longue vie » ont observé un mouvement d’humeur lundi 04 décembre 2017 dans l’enceinte du centre pour exprimer leur ras-le-bol par rapport aux dysfonctionnements observés à la direction nationale de la santé publique.

Les hémodialysés du centre « Longue vie » sont mécontents. Ils l’ont exprimé à travers un sit in organisé lundi 04 décembre 2017. Ceci, pour dénoncer un certain nombre de faits observés à la direction nationale de la santé publique qui ne sont pas de nature à garantir un traitement sain des hémodialysés du Bénin en général et ceux du centre « Longue Vie ». Dans leur déclaration, ils ont dénoncé la position tranchée de la directrice nationale de la santé publique, Dr Armande Gandjèto, qui refuserait de décanter une situation qui pourtant cause de graves préjudices sanitaires aux patients évacués régulièrement du Cnhu vers le centre « Longue vie ». « Quels crimes avons-nous commis pour que nous soyons traités avec autant de mépris ? » s’est interrogé le porte-parole des hémodialysés. Selon lui, des 31 patients évacués dans ce centre, ils ne sont que 17 à continuer à bénéficier des soins à « Longue Vie ». Les autres sont décédés faute de médicaments disponibles. Pour lui, ce n’est ni plus ni moins une hécatombe qui a coûté la vie à des Béninois dont les familles se retrouvent aujourd’hui dans le désarroi total. « Mais ce qui est inquiétant et écœurant, c’est l’indifférence, sinon le mépris de la Directrice nationale de la santé publique face à ce désastre qui plonge des familles entières dans la désolation », a-t-il dénoncé. Perdre un membre de sa famille tout en sachant que l’irréparable était évitable, a fait observer le porte-parole des manifestants, engendre des sentiments de frustration, de révolte, et de colère. Malgré la bonne volonté du ministre en charge de la Santé, la situation n’a pu trouver de solution. Après avoir salué les efforts du chef de l’Etat et de son gouvernement dans la recherche des solutions à cette situation, ils ont invité le président de la République à se saisir du dossier pour une issue rapide et heureuse.

Odi I. Aïtchédji

PLUS D'ARTICLES