Accueil > Art et culture >

L’invité culturel :Sur les traces de Ayodélé

On l’attendait moins à ce niveau de la course. Ayodélé est aujourd’hui en finale du prix découverte Rfi édition 2017.Peu connu du public béninois, la jeune artiste de 20 ans compte bien réaliser son rêve, celui de décrocher ce trophée qui va certainement l’encourager dans sa carrière artistique. Qui est Ayodélé et quel est son parcourt ? La réponse dans cet entretien.

Le Matinal : Ayodélé, c’est un nom peu connu des Béninois. Tout le monde s’interroge depuis quelques jours sur sa personne. Qui est en réalité Ayodélé ?

Ayodélé : On m’appelle Gloria Lawson alias Ayodélé.Je suis une jeune artiste chanteuse percussionniste et j’ai 20 ans.

Et comment êtes vous venue à la musique ?

J’ai, au fait, commencé la musique à l’âge de 5 ans et j’évoluais avec l’orchestre de mon père. C’est là que j’ai tiré toutes les bases de la musique. J’adore la musique et très vite, je me suis lancée.
Alors, vous êtes en finale du prix découverte Rfi 2017. Quels sont vos sentiments ?
Je suis vraiment content. Ça a toujours été mon rêve.Je cherchais le véritable canal pour me lancer, et voilà Dieu a exaucé mes prières.

Comment cela est-il arrivé ?

(Rire) C’est arrivé comme ça. J’ai rêvé cela. J’ai travaillé pour ça. J’ai pensé que c’est le bon moment et j’ai postulé. C’est déjà stressant de composer le baccalauréat, d’attendre les résultats et en même temps représenter le Bénin à un concours .c’est vraiment un lourd fardeau.

Quels étaient tes atouts ?

Je mise sur mon travail surtout

As-tu un message à adresser aux béninois ?

Oui, Je voudrais profiter de cette tribune pour rappeler aux Béninois que le vote joue un rôle très important dans cette dernière partie de la compétition. Alors, votez pour moi et faites votez pour votre fille, votre sœur. C’est surtout l’appel que je lance.

Propos recueillis par Boris Koumagnon

PLUS D'ARTICLES