Accueil > Art et culture >

Le gouvernement revalorise les sites touristiques :(La Banque mondiale accompagne le projet)

Ils sont nombreux ces Béninois qui regrettent l’état dans lequel végètent les sites touristiques. Le gouvernement précédent n’en avait point fait une priorité. Ghislain est un commerçant. Selon lui, les sites touristiques ont été totalement abandonnés. Une mauvaise gestion que dénonce également Amélie. A en croire la jeune étudiante, le Bénin n’exploite pas son potentiel touristique. A Jacob d’enfoncer le clou.

L’opérateur économique déclare que c’est une honte pour le pays. A l’instar des pays du Maghreb, le Bénin a d’énormes potentiels touristiques. Mais à la différence des pays d’Afrique du Nord, le Bénin n’en jouit pas énormément. Après son élection en mars 2016, le président Patrice Talon a également dénoncé le niveau d’évolution des activités dans le secteur du tourisme. Le Bénin tirait 0.7% de son Pib de la filière du tourisme. Un véritable problème, vu le potentiel touristique dont dispose le pays. Pour corriger le tir, le président a même lancé une nouvelle stratégie dans le secteur, s’inspirant du modèle rwandais qui connaît un franc succès. Les différents projets jugés pharaoniques ont été réorientés laissant place à de nouvelles options. Sept sites touristiques en particulier, ont été choisis pour devenir les pôles d’attraction de la destination Bénin. Un ensemble de mesures qui a reçu l’approbation de la Banque mondiale. L’institution a accordé un financement à hauteur de 50 millions de dollars pour viabiliser ce secteur. Toute une machine mise en branle pour réussir la mission. Dans le cadre de la Journée mondiale du tourisme, le ministre Ange N’Koué a reçu les acteurs de la filière. L’autorité est revenue sur la démarche du gouvernement. Une vision à laquelle adhèrent les acteurs. Assouma Singa en est un. Pour lui, c’est la première fois qu’un gouvernement mobilise les acteurs pour débattre des questions de la filière.

B. K

PLUS D'ARTICLES