Accueil > Politique >

Réunion pour une sortie de crise/secteur santé:Entente retrouvée entre Talon et l’Intersyndicale

Suite à la crise persistante entre le gouvernement et les professionnels de santé, le président Patrice Talon a rencontré le collectif des syndicats de ce secteur samedi 11 novembre 2017 en vue d’une sortie de crise. Après l’exposition des motivations des réformes, les acteurs ont pris l’engagement d’accompagner le gouvernement.

Entre-autres points de revendications des acteurs du système sanitaire, l’affermage des hôpitaux publics a été finalement bien accueilli par les agents de santé. Invités au Palais de la présidence samedi 11 novembre 2017, ces derniers, après l’exposé du chef de l’Etat sur les tenants et aboutissants des réformes dans le secteur de la Santé, ont reconnu la pertinence de ces réformes et pris le ferme engagement d’accompagner l’initiative. Ceci, après avoir déploré le déficit de communication au niveau des membres du gouvernement qui ne leur a pas permis une meilleure compréhension du bien-fondé de cette réforme. Quand bien même les syndicalistes ont attaqué les conclusions de la Commission, exigeant même la dissolution du comité de pilotage, ils ont fait profil bas dès lors que le président de la République leur a expliqué qu’il ne s’agissait pas encore de la mise en œuvre de la réforme, mais de la relecture des textes. Sur ce point, ils ont saisi la main tendue par le président Talon et promis verser leurs contributions à la commission afin que ces réformes soient mieux conduites. Sur les autres points, les deux parties n’ont pas eu trop de mal à accorder leurs violons. Mais en attendant de faire le point à leur base, la signature d’un protocole d’accord a été envisagée entre les syndicats et le gouvernement. Grâce à ce projet d’accord de trois pages autour des trois revendications principales, le mot d’ordre de la grève sera levé avant demain mardi. Un accord a été également trouvé entre le gouvernement et les syndicats sur les revendications à incidences financières et sur la gestion des carrières. « Nous sommes sortis avec une petite satisfaction », se félicite Adolphe Houssou, porte-parole du collectif des syndicats de la santé. Le président de la République est ouvert. Il a bien communiqué avec nous. On s’est bien exprimé. Permettez que j’aille rendre compte à ma base. Là, je porterai la voix de tout le monde », a-t-il fait observer.

O. I. A

PLUS D'ARTICLES