Accueil > International >

Bien mal acquis:Le Consul Angue exige l’annulation du procès obiang

Leandro Ebang Miko Angue, Consul général de la Guinée équatoriale près le Bénin, était face à la presse, mardi 6 septembre 2017 à Cotonou. Il voulait clarifier les tenants et aboutissants du procès intenté en France contre le fils du président et vice-président de la République de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang Nguema.

Pour le consul, le fils du président est victime d’une injustice. Car, Teodorin Obiang Nguema qui a fait ses études en France, est aussi un homme d’affaires prospère. Il est connu dans les milieux d’affaires et a des actions dans beaucoup de sociétés. Selon le conférencier, les difficultés du vice-président ont commencé avec la découverte du pétrole en Guinée équatoriale. Âgé de 48 ans, le fils du président Teodoro Obiang, ancien ministre de l’Agriculture et des forêts promu vice-président par son père, a été jugé pour blanchiment d’abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d’abus de confiance et de corruption. Le procureur a requis 3 ans d’emprisonnement, 30 millions d’amende ainsi que la confiscation des biens saisis. L’avenir de cette affaire est désormais dans les mains de la justice française qui rendra son jugement le 27 octobre prochain. Le consul demande l’annulation de la condamnation et appelle les pays amis à soutenir la Guinée équatoriale.

W.N

PLUS D'ARTICLES