Accueil > Politique >

Deuil dans la classe politique :Les circonstances du décès de Théophile Montcho

Suite au décès, dans la matinée d’hier mercredi 11 janvier 2017, de l’ancien député et ancien ministre des sports et loisirs, Théophile Montcho, sa famille politique est allée présenter les condoléances de l’Alliance à la veuve et aux enfants. Par ailleurs, on en sait un peu plus sur les circonstances de cette disparition.

Théophile Montcho, allait pourtant bien. Selon son jeune frère, Patrice Montcho, il a rendu l’âme tout en étant dans sa chaise habituelle où il s’assoit après son jogging matinal. « Pourtant, il ne présentait aucun signe de faiblesse. Nous ne pouvons pas expliquer ce qui s’est réellement passé, parce que le décès fait suite à son sport matinal. La serviette au cou, il s’est assoupi un instant comme à son habitude. Sa femme croyant qu’il était au téléphone, le sermonnait pour cette mauvaise habitude qu’il a d’être tout le temps accroché à son combiné mobile. La pauvre dame ne savait pas qu’elle s’adressait à un mort », ainsi a-t-il fait le récit des circonstances du décès. Un double décès pour la famille Montcho. Théophile et Patrice avaient déjà perdu leur sœur aînée, il y a peu. L’enterrement était prévu pour le samedi 21 janvier 2017.

L’Un au chevet de la famille éplorée

C’est une délégation composée des députés Léon-Basile Ahossi, Antoine Idji Kolawolé et du ministre du commerce Lazard Sèhouéto qui s’est rendue au domicile de leur compagnon politique qui a fini son séjour terrestre très tôt dans la matinée du mercredi 11 janvier 2017. En pareille circonstance, il était question d’aller présenter à la famille éplorée les messages de condoléances et de témoignages. Théophile Montcho, cet ancien membre influent de l’Union fait la nation était au tout début de la création de l’Alliance. « Il était l’un des piliers sur lequel l’Un comptait pour rendre effective son idée de fusion. C’est une lourde perte pour nous », a confié Léon-Basile Ahossi, porte-parole de la délégation à la presse. Cette visite de l’Un fait suite à celle effectuée par quelques personnalités de l’alliance dont le président Amoussou Bruno, dès l’annonce de la nouvelle. Théophile Montcho s’en est allé en laissant derrière lui une veuve et trois enfants.

Angèle Toboula

PLUS D'ARTICLES