Accueil > Societe >

Relations bilatérales entre le Bénin et le Japon:L’Ambassadeur Daini Tsukahara fait le bilan de ses actions

L’ambassadeur du Japon près le Bénin, Daini Tsukahara, a conduit en personne le tour de presse organisé par son ambassade. C’était l’occasion pour lui de présenter, aux journalistes, son bilan à mi-parcours et les réalisations faites par son pays au profit du Bénin.

Pendant plus de 35 ans, le Japon a été l’un des principaux artisans de la recherche rizicole, de la construction des salles de classes, et du renforcement du système sécuritaire pour le développement du Bénin. Le tour de presse organisé par l’ambassade du Japon près le Bénin et conduit par l’ambassadeur Daini Tsukahara permet de revisiter les réalisations du Japon au Bénin. Les professionnels des médias sont allés à Ouidah et à Abomey-Calavi ou le Japon a laissé ses empreintes en termes de réalisations. Au Collège d’enseignement général 3 de Ouidah, un bâtiment scolaire a été construit et des équipements, y compris des tables et chaises ont été fournies à travers de microprojets financés par le gouvernement du Japon en 2015. La concrétisation dudit projet aura permis de remplacer le poulailler et les paillotes qui faisaient office de salles de cours par des salles de classe bien construites. La remise d’un véhicule et le lancement des travaux de construction du Cpadd le 6 avril 2015, entrent dans le cadre de la réalisation du projet d’appui à la formation au centre de perfectionnement aux actions de déminage et de dépollution (Paf /Cpadd). Financé à hauteur de 500,000 dollars, ce projet vise essentiellement le renforcement des capacités humaines, techniques, et matérielles du Cpadd pour l’organisation des formations aux actions de déménage et de dépollution post-conflictuelles. Les professionnelles des médias se sont par la suite rendues sur le centre de Africa Rice Center à Abomey-Calavi. Africa Rice est une organisation internationale qui pourrait contribuer, à travers la recherche et développement de graine du riz. Plusieurs projets sont financés par le gouvernement du Japon dans le but d’améliorer la qualité et la productivité du riz.

Jockvien Tchobo (Stag)

PLUS D'ARTICLES