Accueil > Articles de nos confrères >

Session communale à Lokossa : Les travaux bloqués pour la troisième fois (Le maire dénonce une manœuvre politique)

Les 19 conseillers communaux de Lokossa, convoqués pour une nouvelle session, ce lundi 11 septembre, ont répondu présents. Mais comme on s’y attendait, les travaux ont été bloqués pour la troisième fois consécutive. Le camp majoritaire des frondeurs a rejeté point par point l’ordre du jour.

Treize sujets étaient programmés dont l’adoption du Plan de développement communal 3e génération, la délibération au sujet du compte administratif 2016 et l’adoption du collectif budgétaire 2017.
« Je suis désolé que des préoccupations aussi sensibles soient rejetées par des conseillers élus pour le développement de la commune », a déclaré le maire Pierre Awadji, à la suite de cette nouvelle épreuve de nerf. Pour lui, « Tout ce qui est fait est politique ».
En réplique, le conseiller Félix Allowanou et ses pairs estiment que c’est plutôt eux qui se soucient du développement de la commune. « Aucun texte de la décentralisation n’a dit qu’il faut suivre une minorité ou une personne fût-elle maire », a avancé Félix Allowanou avant d’appeler les soutiens du maire à se joindre à eux afin que Lokossa puisse mieux se porter. « Nous voulons seulement le développement de la commune », a-t-il martelé.
En clair, les frondeurs n’entendent pas faire bouger leur ligne d’action politique bien que le maire ait annoncé de nouvelles assises pour demain mercredi 13 septembre. Cette quatrième tentative de Pierre Awadji sera-t-elle la bonne ? En tout cas, face à cette ambiance de mésintelligence, qui a largement gagné le conseil communal, les regards sont tournés vers la préfecture d’où l’arbitrage de l’autorité de tutelle est attendu ?

Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo

La Nation

PLUS D'ARTICLES