SOUTENEZ ACTUBENIN
  Facebook Top Secret Oncle Agbaya Site Map Contact youtube twitter rss Facebook
 
 
 
ACCEUIL POLITIQUE SOCIETE SPORT FAITS DIVERS ART & CULTURE AFRIQUE SANTE ECONOMIE
 
 
L'article que vous lisez actuellement


Togo : l’ancien ministre Pascal Bodjona inculpé dans une affaire "d’escroquerie internationale"

Arrêté depuis le 1er septembre, l’ancien ministre togolais Pascal Bodjona s’est vu signifier, mardi 11 septembre, son inculpation pour "complicité d’escroquerie" par la justice togolaise. Il est soupçonné d’avoir joué un rôle important dans une arnaque à la nigériane qui a couté 48 millions de dollars à un homme d’affaires émirati.

Pascal Bodjona « a été inculpé et placé sous mandat de dépôt mardi soir » par le juge d’instruction, a indiqué à l’AFP Me Raphaël Kpandé-Adzaré, l’un des avocats de l’ancien ministre togolais. Ce sont des faits de « complicité d’escroquerie » qui sont reprochés à M. Bodjona, arrêté le 1er septembre à Lomé et gardé depuis à la gendarmerie nationale dans le cadre de l’affaire, qualifiée « d’escroquerie internationale ».
Me Kpandé-Adzaré clame l’innocence de son client, faisant état d’un « acharnement contre » l’ancien ministre, dans le cadre d’une « procédure irrégulière et complètement viciée ». Proche du président Faure Gnassingbé, Pascal Bodjona a occupé les fonctions de ministre de l’Administration territoriale et de porte-parole du gouvernement togolais de décembre 2007 jusqu’à son éviction surprise du gouvernement, à l’occasion d’un remaniement le 31 juillet dernier.
Le nom de M. Bodjona apparaît dans le cadre d’une affaire d’escroquerie, qui se chiffrerait à 48 millions de dollars. L’affaire met aux prises Bertin Sow Agba, homme d’affaires togolais, et un homme d’affaires émirati, El Youssef Abass. Résident à Abu Dhabi, ce dernier prétend avoir été la cible d’un réseau organisé par M. Agba dans le but de le voler.
Le magot de Robert Gueï
Les membres du réseau seraient parvenus à tromper l’Emirati en utilisant une technique appelée « l’escroquerie à la nigériane » : des individus font croire qu’ils vont bénéficier d’une somme d’argent importante, léguée par un défunt mais bloquée dans une banque. Ils demandent alors une certaine somme à la future victime afin d’être en mesure, prétendent-ils de lever une somme suffisante pour débloquer le magot de la personne décédée. Intéressée par un pourcentage sur la somme finale une fois celle-ci débloquée, la victime peut alors tomber dans le piège et avancer l’argent réclamé. Les faussaires disparaissent alors avec l’argent de la victime.
Cette méthode aurait été employée par M. Agba dans cette affaire, qui se serait présenté comme le mandataire d’un ayant-droit du défunt président ivoirien Robert Gueï. L’histoire est classique : ce dernier aurait laissé à sa mort une fortune estimée à 275 millions de dollars, bloquée sur un compte en banque au Togo. Le prétendu ayant-droit aurait alors demandé l’aide de M. Abass afin de pouvoir accéder au pactole, lui faisant miroiter un alléchant pourcentage. Abass ne reverra évidemment jamais la somme avancée.
Transfert d’argent
La presse togolaise rapporte que l’Emirati aurait été conduit au domicile de M. Bodjona, alors directeur de cabinet (il a occupé le poste de 2005 à 2007) du président Faure Gnassingbé. Peut-être une manoeuvre pour crédibiliser l’affaire.
D’autre part, c’est M. Bodjona qui aurait pris en charge le transfert de l’argent de M. Abass via le Ghana, se faisant alors passer frauduleusement pour le ministre de l’Intérieur. Il se retrouverait donc sérieusement impliqué dans cette affaire. L’homme d’affaire émirati a, d’après une source proche du dossier, « déposé une plainte le 31 août contre M. Bodjona qui comparaissait » initialement au seul titre de témoin dans cette affaire. « Saisi de cette plainte, le parquet l’a transmise à la gendarmerie qui l’a [M. Bodjona] interpellé le 1er septembre » a poursuivi la même source, s’exprimant à l’AFP.
« L’homme d’affaires émirati avait entre-temps accepté un règlement à l’amiable, mais les tractations n’ont rien donné », a révélé cette source. Ces derniers jours, les avocats de M. Agba ont, pour leur part, défendu l’innocence de leur client et sommé la justice togolaise de le libérer. Les avocats assurent que la Cour suprême a prononcé le 20 juin la remise en liberté provisoire de leur client suite au versement d’une caution de 150 millions de francs CFA (environ 228 000 euros).
(Avec AFP)

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Togo : l’ancien ministre Pascal Bodjona inculpé dans une affaire "d’escroquerie internationale" | Jeuneafrique.com - le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

 
  ARTICLES SUIVANTS
   
7 septembre 2015
Burkina : Macky Sall a désigné Boni Yayi pour faciliter le dialogue entre les candidats
   
2 septembre 2015
Ciment:Aliko Dangote va investir au Zimbabwe
   
20 août 2015
Sénégal : le célèbre percussionniste Doudou Ndiaye Rose est mort
   
19 août 2015
Haute Cour de Justice au Burkina faso : Deux ministres de Blaise Compaoré en prison
   
16 août 2015
Burundi : l’ancien Chef d’état-major de l’armée Jean Bikomagu assassiné et Sa fille a été blessée
   
14 août 2015
Le Canada refuse de renouveler les visas de certains diplomates
   
12 août 2015
RDC : le militant prodémocratie libéré après quatre jours de détention à l’Agence de renseignement
   
12 août 2015
Le chef de l’ONU en Centrafrique limogé
   
3 août 2015
Deux universités francophones dans le viseur des autorités nigérianes
   
9 avril 2015
Musique algérienne:Khaled condamné pour plagiat de son tube « Didi »
   
20 février 2015
BUF : Trois candidats sélectionneurs retenus
   
12 février 2015
Niger:Le président appelle à la « mobilisation générale » contre Boko Haram
   
9 janvier 2015
Can 2015:Les 23 « Léopards » de la RD Congo sans Zola
   
9 janvier 2015
Nouvelle attaque de Boko Haram au Nigeria
   
28 novembre 2014
Présidence du Faso : Michel Kafando met fin aux fonctions des collaborateurs de Blaise Compaoré
   
5 novembre 2014
CHRONIQUE : Compaoré, grandeur et décadence
   
5 novembre 2014
Burkina : Le plan de sortie de crise de l’opposition
   
31 octobre 2014
Manifestation contre la modification de la Constitution : Plusieurs domiciles de leaders du CDP incendiés à Bobo-Dioulasso
   
31 octobre 2014
Jeudi noir au Burkina : les manifestants craignent une « trahison » de la part des opposants
   
22 octobre 2014
Athlé-Justice :Cinq ans ferme pour Pistorius
   
Global Immo
 
 
INTERNET HAUT DEBIT A
10.000 FCFA / MOIS

l’Internet haut debit de OTI TELECOMS est maintenant disponible dans votre cité

Pour un abonnement mensuel de 10.000 CFA TTC, vous avez le wifi illimité a la maison, aux horaires suivants :

  1. du lundi au vendredi : 20h a 8h ;
  2. samedi et dimanche : 24h/24.

Pour toutes informations ou pour connaitre les autres formules d’abonnement, veuillez nous contacter au : 21.36.56.56

http://www.otitelecom.com

 
Parcelle à vendre à Calavi ZOPAH
Surface
 : 528 m2Retour ligne automatique
Forme  : RectangulaireRetour ligne automatique
Prix  : 15.000.000 FCFA (Quinze millions)Retour ligne automatique
Prix  : 95 20 10 11
 
Globalservice Immobilier
 
 
 
Inside Article Global
 
   
Foot en direct      
     
 

 
       
NOS ARTICLES
Politique
Société
Economie
Sport
Santé
Art & Culture
Top Secret
Editorial
Brèves Nationales
 
PARTENAIRES ET AUTRES
Un Monde Libre
Projet Syndicate
Destination Santé
Common Ground News Service
Actu Afrique
International
Articles de la presse béninoise
Développement personnel
ANNUAIRE WEB
Auto/Moto
Rencontres
Immobilier
Cuisine
Tourisme
Emploi
Achat / Vente
Aéronuatique
Marine
Tout l'annuaire
SERVICES ACTUBENIN
Développement personnel
La boutique Actubenin
       
 
 
Copyrights 2007- 2015 - Tél : +229.97 11 11 64- - E-mail : info@actubenin.com