Accueil > Politique >

Top Secret:Adjovi a son mot à dire

De la "béninoiserie"

Depuis que le désormais commandant de compagnie de gendarmerie maritime du port de Cotonou a été confirmé dans son fauteuil, beaucoup de bruits s’échappent de certains cercles pour pousser la hiérarchie à rapporter sa décision. Les instigateurs de ces manœuvres de bas étages ne manquent pas de fallacieuses raisons pour induire la hiérarchie en er-reur. Il serait jeune, de plus, un Lieutenant et ne pourra être à la hauteur de la mission. Or, selon nos investigations, l’homme a eu à diriger la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Cotonou pen-dant deux ans, avec à la clef des résultats satisfaisants. De plus, depuis le 1er juillet dernier, il est passé au grade de Capitaine, selon un décret présidentiel, c’est-à-dire avant d’être promu le 5 juillet. On a vu d’autres jeunes prendre le même commandement avec le grade de Lieutenant. En réalité, le problème n’est pas sur ces matières, mais c’est de la "béninoiserie". En clair, cette charge qu’il vient de porter faisait l’objet de nombreuses convoitises qui se sont révélées au grand jour et font naître des manœuvres et d’intrigues dirigées contre lui.

Adjovi a son mot à dire

Il a abdiqué. Il a jeté l’éponge. Il a consommé sa destitution. C’est ce qui ressort des derniers agissements de l’ex-maire de Ouidah, flingué en plein vol. Mais, l’homme ne compte pas se tenir complètement à l’écart de la bataille qui fait rage pour désigner son successeur. Le duel entre Gnigla et Adjanohoun donne quelques idées au truculent homme d’affaires et politicien chevronné qu’est Adjovi. Après ses batailles pour sauver son fauteuil, hélas perdues, il dit avoir encore pignon sur rue pour être faisait de roi. La question est de savoir en faveur de qui d’entre les deux, il se penchera. Bien malin, celui qui pourrait répondre.

Le port fait sa toilette

En prélude à la visite, ce jour, de la présidente de la Confédération suisse au port de Cotonou, les autorités des différentes entités intervenant sur la plateforme portuaire ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir l’hôte qui sera accompagnée du chef de l’Etat et de certains membres du gouvernement. Sous l’égide du ministre des infrastructures et des transports, les responsables des structures impliquées ont multiplié les inspections sur les lieux et le trajet à parcourir par la présidente helvétique. Pour un accueil chaleureux, les personnels de ces structures connaî-tront une modification des heures habituelles de travail.

PLUS D'ARTICLES